6 spécialités culinaires et produits typiques de l’Île-de-Ré à découvrir

6 spécialités culinaires et produits typiques de l’Île-de-Ré à découvrir

On peut profiter de son passage sur l’île pour découvrir une des spécialités rétaises et produits typiques de l’île de Ré. En voici quelques-unes.

Commençons par un produit de la mer qui reste assez méconnu des Français et qui pourtant trouve de nombreux usages en cuisine.

La salicorne

Également appelée “cornichon de la mer”, cette plante halophile est récoltée dans les marais salants de l’île de Ré et ressemble un peu à des haricots verts ! Elle peut être consommée en apéritif, en salade ou cuisiné dans une omelette. Elle peut également servir d’accompagnement “healthy” pour de la viande ou du poisson. Elle peut-être récoltée au printemps et en été, ce qui modifiera son goût.

La confiture de Ré

Comme partout en France, l’Île de Ré voit émerger des entreprises familiales qui deviennent avec les années des références. Ainsi, on peut parler de la confiture d’Ars-en-Ré, proposée par Les confitures du Clocher, on peut également parler de la confiture de Le Bois-Plage-en-Ré avec l’entreprise Le Jardin de Lydie.

Deux spécialistes de la confiture qui séduisent les locaux et les touristes de passage sur l’île. On peut également parler de spécialités nées dans les environs et qui font désormais partie du patrimoine culturel et culinaire de Charente-Maritime.

Le sel de l’île de Ré

Grâce au sel de Ré on peut confectionner des poissons en croûte de sel. On peut également, bien sûr, agrémenter n’importe quel plat dans lequel il sera bon d’y ajouter un peu de sel.

Le sel de l’Île est 100% naturel et récolté à la main sur plus de 400 hectares !

La Mouclade

Originaire du Nord de La Rochelle, plus précisément à Esnande, cette recette a vu le jour en 1903 dans la famille LHERMITE. Le flambeau est passé de génération en génération, jusqu’en 2017. Le plat a été sacré meilleur plat régional en 1961 par le Touring-club de France !

La fenouillette

C’était une spécialité de l’île il y a plus de 300 ans, c’était l’ancêtre des boissons apéritives anisées que l’on connaît tous. Une “Eau-de-vie rectifiée et distillée avec de la graine du fenouil”

La pomme de terre

On termine par un produit qui dispose d’une AOC et d’une AOP depuis 1998 ! La “Pomme de terre de l’île de Ré” ! Cette dernière est récoltée du début de saison jusqu’au 31 juillet.

Avec on peut confectionner une recette bien d’ici, les primes grâlées au diable ! Un nom qui peut rester mystérieux aux yeux de celui ou celle qui ne sait pas que “grâlées” veut dire “faire griller/rôtir” en charentais et que le Diable est un caquelon (une poêle en terre cuite). Vous dégusterez ainsi des pommes de terre à l’ail, au gros sel du pays et au beurre.

On aurait également pu parler des fromages de l’île, du vin et du cognac, du miel, du safran… Ce n’est pas ce qui manque à l’île de Ré pour réveiller les papilles !